Processus de commande

Cette section passe en revue les différents modes de régulation.

Prise en charges des condensats

En cas de forte récupération de chaleur – jusqu’à 95% –, l’air repris dans l’échangeur à contre-courant subit un fort refroidissement. L’humidité qu’il contient peut alors, sous certaines conditions, se condenser dans l’échangeur. L’eau de condensation est alors récoltée dans un bac à condensats, et sa quantité automatiquement enregistrée par un flotteur. La centrale étant équipée d’un processus automatique de prise en charge des condensats, il n’est ordinairement pas nécessaire de raccorder un condenseur dans les pièces qui connaissent un taux d’humidité normal, comme par exemple les bureaux, les salles de réunion et les locaux de classe.

Si la pièce ventilée connait un taux d’humidité plus élevé, il est possible d’évacuer l’eau de condensation de la centrale vers un condenseur afin d’éviter les interruptions, en équipant par exemple la centrale d’une pompe à condensats entièrement automatique.En cas de récupération élevée de la chaleur (jusqu’à 95%), l’air extrait est largement refroidi dans l’échangeur thermique à contre-courant. Ainsi, l’humidité présente dans l’air extrait peut se condenser dans l’échangeur.

Les condensats sont récupérés dans un bac. Le cas échéant, un flotteur enregistre automatiquement le haut niveau de condensats dans le bac.

Svoemmer.png

Flotteur intégré qui avertit l'utilisateur en cas de
formation de
condensats qui ne sont pas évacués.

Fonctionnement des centrales Airmaster dans un climat froid

Les systèmes de ventilation décentralisée Airmaster sont conçus pour fonctionner également de manière optimale dans les régions froides, telles que le nord de la Scandinavie et le Groenland, où un grand nombre de centrales sont déjà en service.

Les systèmes de ventilation sont dotés de processus de commande intelligents intégrés qui régulent automatiquement les composants et peuvent ajuster le fonctionnement du système si nécessaire, afin de protéger celui-ci contre le gel ou de maintenir la température d’insufflation désirée pendant les périodes marquées par des températures extérieures basses.

Protection contre le gel

Grâce à leur rendement élevé, les échangeurs thermiques utilisent fort peu d’énergie pour chauffer l’air admis, ce qui est non seulement économique, mais également bénéfique pour l’environnement. Ce rendement élevé peut toutefois entraîner une condensation de l’air extrait dans l’échangeur thermique pendant les périodes de froid. Si l’air extérieur est suffisamment froid, l’eau de condensation risque de geler et d’entraîner un blocage de l’air sortant dans l’échangeur thermique.

Les systèmes de ventilation Airmaster tiennent bien évidemment compte de cette problématique. La commande Airlinq® prévient efficacement la formation de glace en réduisant progressivement le débit d’air admis et en augmentant éventuellement le débit d’air extrait pour atteindre le niveau requis. La température de l’air rejeté augmente alors à nouveau. Si ce processus ne pas suffit pas à entraver la formation de glace dans l’échangeur thermique, la commande Airlinq® protège le système en coupant celui-ci et en activant un signal d’alarme.

Température d'insufflation contrôlée

Afin d'obtenir une récupération optimale de la chaleur, les centrales Airmaster sont dotées d'échangeurs thermiques à contre-courant hautement performants. Le post-chauffage est donc uniquement utilisé pour compenser la perte de chaleur minimale liée à la ventilation. Une batterie de post-chauffage sert donc uniquement à compenser la perte de chaleur minimale résultant de la ventilation, garantissant ainsi un fonctionnement optimal, même dans les zones géographiques froides. Par défaut, une ventilation équilibrée est maintenue aussi longtemps que la température de soufflage reste comprise dans des limites acceptables.

S'il s'avère impossible de maintenir la température de soufflage, la régulation Airlinq réduit le débit d'air neuf et augmente le débit d'air extrait afin de compenser la basse température extérieure. Cette fonction est également active si la capacité du post-chauffage est exploitée à 100%. Cette fonction permet de rendre le préchauffage ou post-chauffage électrique superflu dans certains climats.

Post-chauffage électriqe avec régulation adaptive

Le post-chauffage électrique est régulé automatiquement par le contrôleur Airlinq, qui contrôle les conditions de température dans la centrale et déclenche ou stoppe le post-chauffage électrique selon les besoins.

Dans le cadre de la régulation adaptative, le postchauffage électrique réchauffe l’air frais après l’échangeur à contre-courant avec le strict nécessaire pour maintenir la température de pulsion désirée.

La régulation adaptative permet donc d’assurer une température de pulsion constante. L’équilibre entre l’air frais et l’air extrait peut être maintenu à l’aide d’un post-chauffage électrique, même avec des températures extérieures très basses.

La figure 1 illustre le placement d’une batterie de post-chauffage.

Varmeveksler Eftervarmeflade FR

Figure 1 : Schéma de principe simplifié d’un système de ventilation avec échangeur thermique et batterie de post-chauffage.

Elektrisk eftervarmeflade

Post-chauffage électrique

Batterie à eau chaude

Sur la plupart des centrales, il est possible de monter une batterie à eau chaude au lieu d’une batterie de post-chauffage électrique. Celle-ci garantit régalement la température de soufflage souhaitée. La grande surface de la batterie chaude assure un transfert efficace de l’énergie thermique vers l’air neuf.

La régulation Airlinq pilote le fonctionnement de la batterie à l’aide d’une vanne motorisée. À la livraison, la batterie est intégrée dans la centrale ou dans le système de conduit d’air, ce qui permet un raccordement aisé et rapide au chauffage local.

Protection de la batterie à eau chaude contre le gel

D’usine, la batterie à eau chaude est équipée d’une vanne de maintien de température autonome séparée, qui garantit une température minimale même lorsque la centrale est éteinte. Toutes les valeurs nominales liées à la batterie à eau chaude sont préprogrammées dans la régulation Airlinq. Ainsi, le dispositif est protégé contre le gel et toujours prêt à fonctionner.

Vandvarmeflade_161909.png

Batterie à eau chaude

Batterie de préchauffage

Les systèmes de ventilation Airmaster peuvent être équipés d’une batterie de préchauffage électrique ou d’un « préchauffage virtuel ».

Si la centrale est équipée d'une batterie de pré-chauffage électrique, celle-ci réchauffe l'air extérieur avant qu'il ne soit admis dans l'échangeur à contre-courant pour empêcher le givrage des condensats à l'intérieur de ce dernier. Afin de maintenir une ventilation équilibrée, la régulation Airlinq contrôle la température à l'intérieur de la centrale. Le pré-chauffage est enclenché dès que cela s'avère nécessaire et la consommation d'énergie est maintenue au minimum.

Varmeveksler Forvarmeflade FR

Figur 2: Simplificeret principskitse af ventilationsanlæg med varmeveksler og forvarmeflade.

elektrisk forvarmeflade

Préchauffage électrique

Préchauffage virtuel

Certains modèles de centrales offrent également une protection antigel au moyen d’une batterie de post-chauffage et d’une fonction de « préchauffage virtuel » (VPH).

Au cours des périodes de risque de formation de glace, une faible proportion de l’air admis peut contourner l’échangeur thermique via le clapet de by-pass (voir figure 3). L’air extrait refroidit alors moins dans l’échangeur thermique, empêchant ainsi la formation de glace. L’air admis qui contourne l’échangeur thermique se mêle à nouveau à l'air admis ayant traversé l'échangeur thermique. La batterie de post-chauffage réchauffe ensuite l’air pour atteindre la température d’insufflation souhaitée.

Varmeveksler Forvarmeflade Eftervarmeflade FR

Figure 3 : Schéma de principe simplifié d’un système de ventilation avec échangeur thermique et batterie chauffante pour la fonction de préchauffage virtuel (VPH).

Si la centrale est équipée d’une batterie de préchauffage ou de post-chauffage associée à une fonction de « préchauffage virtuel », ce n'est qu’une fois que la capacité de la batterie chauffante est utilisée à 100 % que la commande provoquera un déséquilibre du débit d’air.

Régualtion du débit

La plupart des centrales de ventilation permettent de piloter le débit d’air. La régulation du débit, exprimé en m3/h, consiste à assurer un fonctionnement équilibré en faisant éventuellement varier la contrepression de l’air frais et de l’air extrait.

Pour que le débit d’air puisse être converti en m3/h, l’installation est dotée d’une buse de mesure entre le ventilateur et le boîtier principal afin de mesurer la pression différentielle. La pression différentielle est mesurée respectivement pour l’air frais et pour l’air extrait, avant d’être convertie en débit exprimé en m3/h.

Prêt pour le changement d’air

Chez Airmaster, nous sommes « décentralisés » jusqu’au bout des doigts. Parce que, lorsque nous sommes en phase avec chaque pièce et ses utilisateurs, nous sommes en mesure de garantir de loin le meilleur air intérieur, et donc un bien-être optimal. Et parce que nous avons pour ambition de toujours devenir meilleurs dans ce que nous faisons.

Inscription newsletter