Bon climat intérieur au bureau avec ventilation

Il y a longtemps que Morten Adler Kjærgaard Andersen, directeur de l’usine Spæncom à Aalborg, souhaitait améliorer l’air de son bureau. On remarque clairement que la qualité de l’air a changé depuis que la centrale Airmaster a été installée. La pièce bénéficie désormais d’un air différent, moins lourd.
Kontorventilation

Un bureau étouffant

Il y a longtemps que Morten Adler Kjærgaard Andersen, directeur de l’usine Spæncom à Aalborg, souhaitait améliorer l’air de son bureau. Cette belle pièce éclairée de 24 m², qui sert également de salle de réunion, dispose non seulement de tous les équipements nécessaires, mais abrite également un coin avec table de réunion. Elle accueille fréquemment des réunions matinales de 15 à 30 minutes réunissant 5 ou 6 personnes, mais aussi, à l’occasion, des réunions plus longues.

« Le plus important pour moi était de bénéficier d’un meilleur renouvellement d’air. Le refroidissement ne constituait pas véritablement une priorité au départ. Il serait toujours possible, le cas échéant, d’installer un module de refroidissement », explique Morten, qui ajoute : « On remarque clairement que la qualité de l’air a changé depuis que la centrale Airmaster a été installée. La pièce bénéficie désormais d’un air différent, moins lourd. »
Morten Adler Andersen

Morten Adler Kjærgaard Andersen, directeur de l’usine

Visite de consultance

Un consultant Airmaster s’est rendu chez Spæncom pour s’enquérir des souhaits de l’entreprise et se faire une idée des conditions physiques sur place. Attentif non seulement aux souhaits émis, mais aussi à la taille et à l’utilisation de la pièce, Airmaster a recommandé pour ce projet une centrale AM 300.

Celle-ci répond aux exigences des services d’inspection du travail en matière d’émissions de bruit des installations techniques. Airmaster accorde en effet une attention toute particulière au son, et notamment à l’atténuation des sons extérieurs, dans le cadre de ses activités de recherche et de développement. De par ses capacités d’isolation acoustique, la centrale permet ainsi d’atténuer presque entièrement les bruits provenant de l’extérieur.

Facilité d’implémentation

Une journée a suffi pour installer la centrale. La solution étant prête à l’emploi, l’installation s’est avérée rapide et facile, et il a suffi d’alimenter la centrale en électricité pour qu’elle soit immédiatement opérationnelle. L’amélioration envisagée de la qualité de l’air au bureau était donc un projet permettant une mise en œuvre rapide et ne nécessitant aucune période de conception ou d’installation prolongée.

Les systèmes de ventilation Airmaster fonctionnent selon le principe de l’équilibre entre la quantité d’air entrant et sortant, et permettent ainsi d’éviter toute surpression ou dépression dans la pièce. De plus, un échangeur de chaleur efficace convertit la chaleur de l’air sortant en énergie et utilise celle-ci pour chauffer l’air entrant. Comme elle permet de récupérer environ 85 % de la chaleur et consomme fort peu d’énergie, cette solution offre un moyen extrêmement économe en énergie d’optimiser l’air intérieur des bureaux.

Fonctionnement quotidien

La température d’insufflation et les plages de fonctionnement peuvent être réglées au moyen du pupitre de commande fourni, qui se monte sur un mur. Morten s’en sert parfois pour suivre le fonctionnement de la centrale. « Quel bonheur d’obtenir des mesures concrètes de la qualité de l’air dans le bureau et de pouvoir comparer celles-ci à la situation antérieure. Comme je l’ai dit, je constate une nette différence dans la qualité de l’air. Ce que je ne remarque pas, en revanche, c’est la centrale. Elle n’occasionne pas de courants d’air et ne fait pas de bruit. Bref, même si elle est visible dans la pièce, elle ne la "remplit" pas. Cela dit, le fait de pouvoir l’intégrer au plafond, et donc de la cacher un peu, constitue selon moi un avantage. »

Spæncom Figur1 FR

Figure 1 : niveau de CO2 (semaine 37). Installation de la centrale jeudi. Il s’agit donc principalement d’une semaine sans ventilation, marquée par des pics à près de 2000 ppm.

Mesures de CO2

La centrale est équipée d’un capteur de CO2 intégré utilisé pour le contrôle à la demande du débit d’air, mais aussi pour surveiller le niveau de CO2. Afin de pouvoir comparer la situation actuelle à ce qu’elle était avant l’installation, une station de mesure de CO2 a toutefois été installée dans le bureau pendant 4 semaines – avant et après. Les graphiques ci-dessous proviennent tous de cette station de mesure.

Spæncom Figur2 FR

Figure 2 : niveau de CO2 (semaine 39). Semaine d’activités diverses au bureau : réunions matinales habituelles, entrecoupées de quelques réunions plus longues. Le bureau a servi de salle de réunion tant lundi que mardi, les réunions plus longues entraînant une augmentation du niveau de CO2.

Spæncom Figur3 FR

Figure 3 : courbe du niveau de CO2 dans la pièce (semaine 40). Semaine tout à fait ordinaire, ponctuée de réunions régulières et sans fluctuations majeures.

Bon climat intérieur au bureau avec ventilation

La centrale Airmaster fonctionne selon un horaire hebdomadaire, à savoir entre 6h00 et 17h00 en semaine, avec une capacité minimale fixée à 30 %. Grâce au capteur de CO2 intégré et à la gestion à la demande que celui-ci permet, la centrale Airmaster augmente la capacité lorsque le niveau de CO2 dépasse le niveau souhaité. En superposant les courbes de niveau de CO2 et de débit d’air, il apparaît clairement que la gestion à la demande provoque une augmentation de la capacité de la centrale Airmaster lorsque le niveau de CO2 grimpe. Lorsque le local est utilisé comme bureau par une seule personne et abrite de courtes réunions quotidiennes, un débit d’air de 30 % assuré par une centrale Airmaster AM 300 suffit ; mais en cas de changement significatif à la fois du nombre de personnes et de la durée des réunions, la demande en air est évidemment beaucoup plus importante. La centrale s’en charge en augmentant la capacité, avec de courts pics de niveau de CO2.

Le changement ressenti de la qualité de l’air est corroboré par les mesures de CO2, lesquelles donnent une bonne indication de la qualité de l’air intérieur.

Prêt pour le changement d’air

Chez Airmaster, nous sommes « décentralisés » jusqu’au bout des doigts. Parce que, lorsque nous sommes en phase avec chaque pièce et ses utilisateurs, nous sommes en mesure de garantir de loin le meilleur air intérieur, et donc un bien-être optimal. Et parce que nous avons pour ambition de toujours devenir meilleurs dans ce que nous faisons.

Inscription newsletter